Accueil / Actualités / Faits divers / Victimes de fausses désignations, un automobiliste reçoit plus de 200 contraventions injustifiées

Victimes de fausses désignations, un automobiliste reçoit plus de 200 contraventions injustifiées

La justice réclame plus de 50.000 euros à un automobiliste victime de fausses désignations en série. Son permis de conduire perdu a été utilisé par de nombreux particuliers afin de le dénoncer comme l’auteur des faits d’infractions routières. Un cas qui ne serait pas isolé.

Plus de 200 contraventions reçues en moins de 3 ans pour des infractions commises un peu partout en France à bord de 150 véhicules différents: c’est le tableau de chasse impressionnant d’un automobiliste français. Sauf que ces infractions, il se démène aujourd’hui pour prouver qu’il ne les a pas commises. Il aurait en effet été victime de fausses désignations sur le site permettant de payer les amendes, mais aussi de les contester, l’Antai (Agence nationale de traitement automatisé des infractions).

51.700 euros d’amendes majorées

« Mon client est bien titulaire du permis mais, ironiquement, n’a jamais possédé de véhicule. Les incohérences de temps et de lieu, notamment avec des infractions commises sur le territoire alors qu’il se trouvait à l’étranger, permettent de prouver assez simplement qu’il n’est pas l’auteur des faits », nous explique Maître Eytan Benichou, l’avocat de ce client.

Tout commence en 2017 lorsque l’automobiliste égare son permis de conduire. Souvent en déplacement à l’étranger pour de longues durées et ayant déménagé en France, il n’a jamais reçu d’avis de contravention. Au point que, passé les 45 jours permettant de payer ou de contester, la machine s’emballe. C’est via son employeur, que l’administration fiscale contacte pour procéder à une saisie sur son salaire, qu’il comprend rapidement qu’il est devenu un bouc-émissaire pour de nombreux automobilistes. Les délais dépassés ont en outre gonflé l’addition initiale: les amendes majorées aboutissent à un total réclamé de 51.700 euros. 

A voir aussi

Attaque d’un septuagénaire par trois chiens : un témoin raconte la scène

La victime a été grièvement blessée, lundi matin à Istres (Bouches-du-Rhône), par deux staffs et …

Laisser un commentaire